God First :
Une idée de clip me hantant depuis 2008 qui prend enfin vie...
...Mais n'est en rien ce que j'avais en fait prévu.
Septembre 2008, à l'occasion du concours d'AMV au Toulouse Game Show sous le thème Underground, l'occasion d'illustrer un titre de Nneka que je découvrais tout juste et dont je devenais tout simplement fan s'offre à moi. Pour coller au thème, je choisis son morceau God of Mercy avec la grande ambition de créer un clip autour de la religion, rempli d'églises, de mains tendues vers le ciel, de gens qui prient ou que sais-je encore qui permettrait de faire comprendre que la foi des personnages de la vidéo leur permet de tenir le coup, de les rendre fort ("Make me strong" étant souvent répété par Nneka). C'était aussi l'idée idéale pour, enfin, tenter techniquement quelque chose de relativement compliqué, notamment par la prise d'un personnage principal qui finalement représenterait Nneka en chantant, en théorie Rakka, héroïne de Haibane Renmei, parce-qu'elle a des ailes et, que pour l'idée, c'est le top.

C'est ça qui est fun dans la création d'AMVs en fin de compte :
On ne fait jamais ce qu'on avait prévu. Tout du moins, ceux qui y parviennent obtiennent mon respect, car après avoir eu cette idée mijotant dans ma tête pendant 2 ans, n'ayant du coup pas participé au concours pour lequel elle m'était venue, ce que j'ai fait n'a juste rien à voir.
Et c'est peu de le dire.
Chose immédiatement notable, le concept a été abordé dans le sens inverse. Là où Dieu était censé soutenir les personnages de la vidéo, il les abandonne finalement tous... A croire que je ne suis pas fait pour redonner l'espoir aux gens. Quant à l'aspect technique envisagé, ce n'est tout simplement pas mon style. Alors, je pourrais imaginer autant de concept que possible mais au bout du bout, il n'en reste que je clippe de manière relativement simple, misant énormément sur l'aspect unique du montage notamment en travaillant le suivi de mouvement dans l'enchaînement de mes scènes. Et franchement, qu'est-ce que c'est déjà bien comme ça. J'ai pris un pied fou à faire cette vidéo (même si je dois l'avouer, la musique est d'une difficulté pas possible) et j'en suis très content. J'y ai pris définitivement conscience de ce que je voulais faire, mettre et voir dans mes créations tout en obtenant la conviction que mon style s'affinait et donc se confirmait de plus en plus. Le sentiment d'avoir franchi un palier au niveau personnel est en fait le résultat de cette vidéo, surtout ayant enfin réussi à franchir le cap des 3 minutes en longueur pour un clip fait tout seul. D'ailleurs, étant donné le genre musical utilisé, ce n'est pas forcément un AMV qui plaira au grand public (toujours plus qu'Acid quand même) mais je dois avouer que cela me tient moins à cœur car, justement, c'est sûrement la plus personnelle de mes vidéos et celle pour lequel on pourra me reprocher autant de choses qu'on voudra, elle restera ma vidéo préférée parmi toutes mes créations.

Je vais pas en dire plus et vous invite à cliquer sur ce lien pour télécharger la vidéo ou juste de vous contenter du streaming ci-dessous.

Tant que je parle d'AMV, Gwench m'a recruté, ainsi que 2 autres clippeurs, en tant que co-rédacteur de son blog renommé pour l'occasion Le Cahier des AMVs. Vous y trouverez dessus des critiques très complètes des clips d'hier et d'aujourd'hui. Hésitez-pas à y faire un tour, j'y suis plus actif qu'ici!