Bienvenue au XXIe siècle, 3ème millénaire
Epoque du plus grand écart entre pauvres et millionnaires
Bienvenue au coeur de la société de consommation
Celle-là même qui voit la disparition de nombreuses traditions
Qui tire la tronche en entendant le mot religion
Bienvenue dans un monde dont j'comprends plus trop les notions
Où mes parents m'ont transmis leur foi, une éducation et des valeurs
Ils m'ont dit de jamais oublier, de tous les jours lever les yeux
Que pour tout ce qui m'arrive ou ne m'arrive pas, j'devais prier Dieu
Mais j'crois qu'au final, tout ça n'a aucune valeur

A choisir, j'crois que j'crois juste au fait d'avoir un salaire
A arborer un croissant et prier l'Seigneur, j'sors pas d'ma misère
Puis j'regarde mon voisin qui arbore un I Pad
Religion : Apple, Dieu : Steve Jobs
Et là j'pense juste que lui a un vrai job
Pour le coup, ça m'rend malade
A quand mon tour de trouver le Messie?
La société me souffle des réponses
Elle me dit : "regarde ce joueur taillé façon Mini,
Il fait rêver des milliers d'gosses, Ricains et Espagnols en raffolent,
Il a l'potentiel pour être personnalité d'l'année
Même l'défunt Jobs a du mal à rivaliser"
Pardon?! J'crois qu'on s'est pas compris
J'ai besoin du Messie pas de Messi
J'crois vraiment que ce monde tourne pas rond
J'admets que la religion est ptete pas la solution
Mais j'la préfère à toutes ces illusions
A toutes ces chimères, à toutes ces multinationales qui veulent nous anesthésier
Nous faire croire que les fondamentaux d'ma foi sont périmés
Elle s'fera pas enterrée, j'vous donnerai pas raison
Même si j'dois bien admettre que la science a fait ses preuves
Qu'il serait plus logique de penser que Marie était veuve
Que beaucoup d'gens ont du fumer pour voir un mec marcher sur l'eau
Et j'parle même pas de ceux qui en ont vu un séparer les eaux
Qu'il est triste de voir ces guerres au nom de la foi
Quand elle prône pourtant d'aimer son prochain
Quand elle veut nous voir marcher main dans la main
Mais qu'importe, Dieu, Allah, moi je crois en toi
A choisir, les hypocrites, ce sont les hommes
Qui de tes paroles n'ont retenu que celles qui les arrangeaient
Qui ont voulu être eux-mêmes au-dessus des Hommes
Aux dépens de leur femme méprisée
Quand toi tu prônais le respect
Et, Seigneur, là, la société a quand même bien aidé
Derrière ses intérêts qu'elle peine à cacher
Y'avait quand même des phrases bien tournées
Des phrases qui prônaient l'égalité
Et j't'en prie, regarde à côté
Dans ces pays où on prétend t'aimer
Le traitement que maintes femmes connaît
Et là dis moi : Ma foi est pas l'résultat d'histoires fantastiques bien contées?
A l'heure où la technologie permet des choses infinies
A l'heure où j'vois rarement mon travail récompensé
A l'heure où dans la rue j'peux croiser des dizaines de gens finis
Franchement, comment ne pas penser que ton existence est pétée?
Chaque jour, j'ai la réponse
Quand j'me lève, j'vois ma soeur toute joyeuse, j'lève les yeux et je dis "Merci"
Elle est toute ptite mais consomme déjà en regardant Raiponce
C'est la société , elle y peut rien c'est ainsi
C'est pas grave, je sors, j'esquive une voiture de près, j'lève les yeux et je dis "Merci"
J'pense à ma mère, à mon père qui triment mais j'les sais en vie alors, juste pour ça, j'lève les yeux je dis "Merci"
Pour chaque jour en ce monde, que j'ai la chance de vivre, je dis "Merci"
Attends j'ai pas fini
Crois pas t'en sortir si vite
Quand même, comment tu peux laisser tant de souffrances dans ce monde?
C'est à s'demander parfois si la Terre est vraiment ronde
Tant le sort de certains me rend triste
Pourtant, je le sais, la vie est belle
La Nature, tu l'as faite parfaite et j'm'émerveille chaque fois devant elle
T'as réuni toutes les conditions pour que toutes les espèces cohabitent
Et malgré cette haine envers toi qui parfois m'habite
Malgré ma méconnaissance de tes enseignements
J'me laisse aller et lance un Inch'Allah, il viendra c'moment
Où moi aussi j'arborerai autre chose qu'un croissant
Où ma famille sera fière de moi et, à ma vue, sourira à pleine dents
Il viendra c'moment où la société te laissera à ta place
Et arrêtera de croire que ta croyance n'est qu'un effet de masse
Dans tous les cas, maintenant je suis là
Et je sais pourquoi. Bismillâh