J'enclenche le mode aléatoire, changement de répertoire
S'tu veux simplement du conscient, circule, y'a rien à voir
J'laisse juste les idées défiler, place à mon inspiration
Enchaînements sans transition, ce texte c'est un CD compilation

J'ai deux kiffs dans la vie : les maths et la musique
En tête, le son du bitume, rien de plus authentique
Le rap c'est comme les maths, y'en a partout
Preuve par A+B, si tu crois que je suis fou
Rapproche-toi, écoute bien, ma première syllabe donne le ton
Tu l'as déjà oubliée, j'vais te rafraîchir la mémoire fiston
Rapproche-toi et cette fois rappelle-toi
J'te montre pourquoi le rap me met en émoi
Quand ma musique cogite, c'est lui qui rapplique
Y'a longtemps qu'on a mis la conscience du rock sous les draps
Pourtant Dylan est toujours là, il crapote, comment t'expliques?
Le bitume n'est pas le repère des crapules au sang froid
Par les idéaux, Bob et son peuple il rapproche
Leur rapport, c'est dénoncer tout c'qui cloche
Les rapaces d'en haut ne le reconnaîtront jamais
Effectuer cette relation ou les rapter, du pareil au même pour eux
Rap égale sous-culture pour p'tits merdeux
Rien A Péter, ça fait 30 ans que cet art a pris sa place,
Plus Rien A Prouver, leur mépris tout juste m'agace
T'as perdu le fil, j'étais trop rapide?
OK, petite piqûre de rappel
Le rap c'est comme les mathématiques
Tous les jours t'y fais appel
Ces 2 là partagent le même paradoxe
Elles possèdent rigueur et flexibilité
T'y trompes pas s'tu veux pas tomber sur un os
Sinon tu risque de finir hébété
Au début c'était la preuve par A+B, passons à B+A
La cerise sur le gâteau sera ton dernier petit sourire béa
Le rap a quelque chose de magique
Derrière chaque phase, y'a un trick
Chaque texte est une gigantesque mosaïque
Chaque ligne s'écrit en Ac-lyrique
Laisse moi te présenter l'envers du décor
Enfin le rap partout tu verras sans effort
En coulisses, le rap se retourne, il part
Il rejoint ceux à qui il appartient
Comme toi, il a besoin de se sentir parmi les siens
Être sous les projecteurs, ça reste un monde à part
La lumière nuit à son authenticité apparemment
Même si ça mène vers de beaux appartements
Ne cherche pas, y'a pas de parade
Tu ne peux pas faire se rencontrer deux mondes parallèles
Paries pas sur ta médiatisation si à toi-même tu veux rester fidèle
A Paris, beaucoup en essayant se sont rendus malades.
Alors rapidement, reviens aux racines
Ne tombe pas dans le trap de ceux qui t'assassinent.

J'ai deux kiffs dans la vie : les maths et la musique
Quand la musique cogite, c'est le rap qui rapplique.